Les bébés cavaliers.

C'est avec Noopie, Kiwi, Praline, Rambo, ou … que bébé va se familiariser au contact du poney, au cours d'une séance adaptée à sa maturité et à ses envies, votre petit bout va découvrir le poney et son univers.

A ses cotés, il va pouvoir le brosser et le promener, sur son dos, il va découvrir son équilibre, de nouvelles sensations et à partir d'exercices ludiques, développer sa motricité et s'ouvrir à l'apprentissage.

Les séances de bébés cavaliers

Les cours de bébés cavaliers apaisent, détendent et amusent les enfants. Ils offrent aussi de grands moments de complicité aux tout-petits et à leurs parents. Prêts pour le grand saut ?

Eh oui, les bébés savent monter à poney ! Les touts petits possèdent, en effet, le réflexe de l’équilibre : dès les premiers mois de sa vie, un enfant est constamment en mouvement parce qu’il cherche son équilibre .

Comment se déroule une séance de bébés cavaliers ?

 


Petit conseil : pour que votre bébé se sente bien, restez vous-même détendue pour ne pas lui transmettre vos inquiétudes.



Le bébé sera quoi qu’il en soit accompagné par un parent, sa maman ou son papa. Le bébé a en effet besoin de soutien et ne peut être lâché sur le poney tant pour des raisons de sécurité que pour des raisons de bien-être et de confiance.

Même si la maman ou le papa ne savent pas monter eux-mêmes, ils peuvent sans problème accompagner leur bébé. L’important étant de rassurer l’enfant, de le soutenir et partager ces instants de jeu avec lui. En général, les séances ont lieu sur des poneys très dociles , donc en toute sécurité.


Il est toutefois important d’être sereins et de faire ressentir cette sérénité à son enfant.
Lors des premières séances, bébé restera tenu par maman ou papa et au fur et à mesure il pourra acquérir une certaine confiance et indépendance et lâcher son père ou sa mère pour se lancer seul et jouer.

La prise de contact avec le poney s'effectue en douceur avec papa ou maman.

La séance est adaptée selon le développement psychomoteur de l’enfant, son âge et son expérience.
Bébé cavalier peut tout faire autour ou sur le poney° en compagnie du moniteur et de votre étroite collaboration. Vous apprendrez ainsi à assurer une surveillance sécuritaire optimale.
Le personnel encadrant propose de multiples activités pour favoriser l’éveil, la coordination des mouvements et le développement psychomoteur de votre tout-petit. Autant d’exercices qui lui  procureront une douce sensation de détente et de liberté.

A partir de quel âge peut-on faire monter son bébé à poney ?

Le bébé n’a pas la peur du poney, nous l'accueillons donc dès 11 mois.
Il ressent des tas d’émotions nouvelles et le mouvement du poney le surprend: selon les bébés ils peuvent rire ou pleurer tellement ces émotions sont intenses. Chaque bébé réagit différemment ...

Evolution de bébé

Chaque bébé évolue à son rythme. Mais plusieurs facteurs entrent en jeu dans la rapidité de l'apprentissage :

  • La stature de l’enfant  et la tonicité musculaire : elle varie d'un bébé à l'autre, sans doute en fonction du patrimoine génétique.
  • L'acquisition d'un bon équilibre : on parle alors de « myélinisation des voies nerveuses cérébrales »
  • La stimulation : et là, c'est à l'entourage de l’enfant de jouer, sans trop en faire, bien sûr.
  • Son développement psychomoteur : Que de progrès en vue au cours de ses deux premières années ! Votre bébé enchaîne les apprentissages à vitesse grand V et, c’est simple, il est à lui tout seul votre grande fierté ! Seulement voilà, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous poser des questions sur son développement psychomoteur. Besoin de repères ? On fait le point…

Que de progrès en vue au cours de ses deux premières années ! Votre bébé enchaîne les apprentissages à vitesse grand V et, c’est simple, il est à lui tout seul votre grande fierté ! Seulement voilà, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous poser des questions sur son développement psychomoteur. Besoin de repères ? On fait le point…

Développement de la motricité globale de bébé

Bébé tient sa tête

L'acquisition du contrôle de la tête se fait généralement entre 2 et 4 mois.

Entre 4 et 6 mois : on parle de retard modéré mais acceptable.

Au-delà de 6 mois : le retard est préoccupant. N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre qui vérifiera l’absence d’anomalies.

Bébé se tient assis

L’acquisition de la position assise  se fait généralement autour de 7 mois.

Entre 9 et 12 mois : on parle de retard modéré.

Au-delà de 12 mois : le retard est préoccupant. Il est bon de consulter votre pédiatre pour un avis de spécialiste.

Bébé marche

L'acquisition de la marche se fait généralement autour de 13 mois. Mais si votre enfant tarde à marcher, c’est peut-être tout simplement parce qu’il n’en a pas envie ou qu’il fait en ce moment de très gros efforts dans un autre domaine, comme le langage ou la propreté Néanmoins, au-delà de 18 mois-2 ans : si Bébé ne marche toujours pas, mieux vaut prendre rendez-vous avec le pédiatre pour vérifier l’absence de troubles éventuels. Il fera alors un point sur développement psychomoteur.

Motricité fine : comment elle se développe ?

En plus de faire des progrès en motricité globale, bébé améliore, au fil des mois, sa motricité fine.  Au fur et à mesure de son développement, il apprend, en effet, à tenir les objets, lancer une balle, empiler des cubes…  Grâce à tous ces apprentissages, votre enfant prendra de plus en plus plaisir à  s’amuser avec ses mains. Voici trois grandes étapes liés à l’agilité de votre bébé :

  • Le test du cube dans la tasse

Vers 9 mois, Bébé commence à acquérir une bonne relaxation des mains et devient capable, par imitation, de mettre un cube dans une tasse.

De 10 à 14 mois : si Bébé montre des difficultés à mettre le cube dans la tasse, on parle de retard modéré.
Au-delà de 14 mois : le retard devient plus préoccupant. Il est bon d’en parler à votre pédiatre.

  • Le réflexe pince pouce-index

Il apparaît entre 9 et 12 mois. Bébé est alors capable de prendre un objet entre ses deux premiers doigts.

De 12 à 15 mois : si Bébé n’a pas encore acquis ce réflexe de la pince, on parle de retard modéré.
Au-delà de 15 mois : le retard est plus préoccupant. Il est conseillé de consulter votre pédiatre qui vérifiera l’absence de troubles éventuels. Il fera alors un point sur sa motricité fine.

  • Tour de 3 cubes

Entre 18 et 21 mois, Bébé devient capable, par imitation, d’empiler trois cubes pour faire une tour. Si au-delà de 24 mois, votre enfant ne parvient pas à faire cette manipulation, prendre conseils auprès de votre pédiatre pour détecter un éventuel retard de votre enfant.

Retard psychomoteur : que faire en cas de doute ?

Si vous pensez que votre enfant souffre d’un petit retard moteur, n’hésitez surtout pas à en parler à votre médecin. Néanmoins, gardez bien en tête que, souvent, certains enfants prennent plus de temps que d’autres dans leurs acquisitions et ça ne veut pas dire pour autant qu’ils en seront moins intelligents. Soyez donc patient et vigilant. Et n’oubliez pas : un petit apprend d’abord à tomber avant d’apprendre à marcher !